Get Adobe Flash player

FrançaisEnglishGerman
 

O.N.G. DOLI - 64 boulevard de Magenta - 75010 PARIS - FRANCE - Tél. : 33 (6).32 22 71 12 - Tél. : 33.(1).78.11.90.70   courriel


Accueil DECOUVREZ DOLI Nos Actions En Bref

postheadericon En Bref

 
JUIN 2009
Suite à une visite du 17 au 25 juin en R.C.A. Bernard Noiret notre Directeur opérationnel, à obtenu une lettre d'engagement, du Gouvernement Centre Africain accordée par Mr le Ministre des Eaux et Forêts Mr Emmanuel Bizot, à Doli.
Ainsi, le Gouvernement Centre Africain, s'est engagé à tout mettre en oeuvre pour faire aboutir le processus de classement en réserve de faune, pour le projet Doli, soit au plus tard le 30 août 2009. Voir la lettre d'engagement.


 
JANVIER 2006
Suite à plusieurs relances de notre part, le Ministère des Eaux Forêts décide de faire effectuer une enquête publique.
Cette enquête est effectuée avec un cadre des Eaux Forêts, Madame la Député de YALINGA, un représentant de l’Association DOLI et diverses personnes.

Le Rapport conclut que plus de 95% de la population de la région sont favorables à l’implantation de la réserve DOLI, enclavés, manquant de sécurité, ils subissent la pression des envahisseurs braconniers fortement armés. A leurs yeux, le projet favoriserait le retour à une situation de droit, et au désenclavement de la région. De plus, ils s’impatientent car ils n’ont aucune nouvelle du projet et de son évolution depuis la prospection de Juillet / Août 2005.
A cet effet, une association des jeunes de la Haute Kotto, s’est crée pour soutenir le projet DOLI.

A plusieurs reprises nous avons demandé le classement en réserve de faune.
PAS DE RÉPONSE
A l’inverse, le Ministère des E.F.C.P. , accorde des autorisations de prospection et de droit de chasse, dans le périmètre qui avait été attribué à DOLI.

Sans ce classement, les bailleurs de fonds ne souhaitent pas s’investir, car, il y a obligation de:
1°) Classement de la zone
2°) Durée, bail de 30 ans minimum renouvelable, à DOLI
3°) Délimitation du territoire.

Aujourd’hui, compte tenu des événements de Novembre et Décembre 2006, les choses ont évolué.
Sur suggestion d’un cadre du Ministère des Affaires Etrangères à Paris (une personne qui connaît le Centrafrique puisqu’il a été en poste à l’Ambassade de France, à Bangui) connaissant depuis cette date le projet DOLI, pense qu’il eût été souhaitable que la totalité du bassin du Haut-Chinko soit classée en réserve de faune et ainsi créer un “pont avancé” vers la frontière du SOUDAN, en rouvrant le terrain d’aviation du campement des 3 Rivières, abandonné, situé à l’est du pays.
Au total, ce sont environ 3,5 millions d’hectares qui pourraient être classés et protégés, (barrière contre les envahisseurs). Une demande de classement au Patrimoine Mondial à l’UNESCO, est actuellement en cours ; elle s’effectuera, bien entendu, avec l’accord de l’Etat Centrafricain.

DOLI s’est donné, comme priorité, la sécurisation et l’aide humanitaire dans la région. Le projet devrait créer, à terme, plus de 250 emplois à temps complet pour les Centrafricains. L’Union Européenne, A.F.D, ainsi que d’autres partenaires seront prêts à nous financier, si les conditions énoncées sont remplies (bien entendu, avec l’appui de l’Etat Centrafricain). Il est logique de faire toutes ces démarches dans l’intérêt de la sécurité nationale du territoire de Centrafrique.
La France pourrait intervenir militairement en cas d’invasion par des éléments rebelles et extérieurs au Pays. (Terrain d’aviation des 3 Rivières).

Ce projet pourra servir de modèle et d’exemple à d’autres régions du Centrafrique.
Sa finalité est prévue sur une durée de 2 à 4 ans suivant son financement.
Il prévoit, entre autre, un Centre de Recherche Scientifique, car la chance que nous avons est d’avoir à notre disposition un écho - système rare et unique en matière de flore, de faune et d’ornithologie.

En effet, le mariage de la forêt et de la savane, compose un laboratoire unique, où figurent toutes les espèces de savane et toutes les espèces de forêt.
Economiquement, dès la sécurisation, l’ouverture au tourisme de vision raisonné (safari-photo, aventure) apportera un équilibre financier.


 
JUILLET / AOUT 2005
Quelques membres de DOLI financent la prospection dans la zone attribuée, à YALINGA.

Bernard NOIRET effectue celle-ci avec le Colonel A.M. NAMBOU du Ministère des Eaux Forêts .
En septembre un rapport est déposé aux Eaux et Forêts, puis un long silence ……


 
JUILLET 2005
Les initiateurs du projet ne baissent pas les bras et décident de monter une ONG, le projet est trop sérieux et important pour s’en arrêter là.


 
NOVEMBRE 2004
Lors de la convention de la C I T E S qui se tient a Bangkok, le représentant de la Centrafrique, fonctionnaire des Eaux et Forêts vote, avec le Japon, pour la reprise de la chasse aux baleines.
Indigné par ce vote, la fondation BARDOT se retire des engagements avec l’Association DOLI, estimant honteux qu’un pays n’ayant aucune frontière avec le domaine maritime vote une telle résolution.
A leurs yeux, le pays n’a plus aucune crédibilité et plus aucune collaboration n’est envisageable (lire l’article de France-Soir)


 
SEPTEMBRE / OCTOBRE 2004
La Fondation Brigitte BARDOT, accepte de financer la première phase de prospection à hauteur de 137 000 € pour l’achat de véhicules, matériels et autres consommables.
La prospection est envisagée pour Janvier et Février 2006, après la saison des pluies.
Jusqu’à ces dates, aucun obstacle majeur pour la réalisation de ce projet.


 


JUILLET / AOUT 2004
Bernard NOIRET se déplace à Bangui et obtient l’accord du Ministre des Eaux Forêts Chasse et Pêche chargé de l’Environnement, et revient en France avec deux documents:
1°) Protocole de collaboration entre la République Centrafricaine et l’Association DOLI
2°) L’autorisation de prospection
Le projet de réserve se situe dans un rayon d’environ de 50 kilomètres autour de YALINGA. Sous Préfecture de la Haute Kotto.


 

DÉCEMBRE / JANVIER 2004
Avec deux amis, dont l’un est avocat de la Fondation Brigitte BARDOT, l’autre l’un des membres de son conseil d’Administration, ils me proposent de faire financer par cette Fondation, une réserve de faune dont le but est de préserver les derniers éléphants ainsi que les autres espèces sauvages du Centrafrique. En effet, ils sont informés, et prennent conscience qu’il est urgent de prendre des mesures pour lutter contre ce fléau qu’est leur braconnage industriel.
 



EN France CE PROJET A LE SOUTIEN DE:

Président Jacques CHIRAC:
Qui a délégué son ex-Ministre des Affaires Etrangères, Xavier DARCOS .

Pierre LELLOUCHE:
Député du 8 ème Arrondissement de Paris, Conseiller de Paris et Président des Parlementaires Européens de l’OTAN, un proche de Nicolas SARKOZI.
Il est Président du comité de parrainage de DOLI.

Ladislas PONIÀTOWSKI
Sénateur de l’Eure et Vice -Président du comité de parrainage de DOLI
(ami du Président J.M. Martin).

Jean Marc MARTIN:
Président de DOLI, Directeur du groupe TRANCHANT (Casinos), dont l’épouse envisage la création d’une brasserie en République Centrafricaine. Elle est déjà installée au Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Guinée et d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Les membres du conseil d’Administration de DOLI sont :
Avocats, Médecins, Vétérinaires, Directeurs de Presse, Chefs d’entreprises, retraités mais aussi une Centrafricaine, en la personne de Catherine FARRA KOUGALE.

Bernard NOIRET:
ex-Président Directeur Général d’un cabinet d’Administration de biens à Paris ancien Guide de Chasse, ayant chassé dans les années 1980 et 1990 sur le Haut Chinko, amoureux de la République Centrafricaine et de sa faune depuis près de 30 ans, initiateur du projet et Directeur Opérationnel de DOLI.

L’Association DOLI est composée aujourd’hui de 185 membres (70 % sont chasseurs), à 200 membres et 3 années d’existences, (soit Juillet 2007), nous seront reconnus d’utilité publique.
L’Ambition de DOLI est qu’elle devienne aussi une Association Centrafricaine, mais il faut qu’elle fédère un maximum de Centrafricains.

Elle est aussi consciente qu’il s’agit avant tout de l’intérêt de la Sécurité Nationale Centrafricaine, mais également, et surtout, de la sauvegarde du Patrimoine Mondial.

Là, nous sommes tous concernés…….

 
Soutenez Notre Action
Ecrivez-Nous
Ecovolontariat


N.B. : certaines images contenues dans ce site peuvent être de nature à choquer certaines personnes sensibles.
© DOLI 2004 All Rights Reserved.
Référencement Sites Internet: E-CONNECT
Réalisation : Graphi-Net